Le grenier de ma Mémé

Vous êtes-vous demandé pourquoi vous aimiez les vieilleries?

Un jour que mon homme critiquait (encore) la petite figurine (encore une) que je venais de dénicher en brocante, j’ai fini par me poser cette même question.

Mais pourquoi donc porter tant d’intérêt aux vieux objets?

Personnellement, tout à commencé quand j’étais petite fille. J’ai eu la chance de passer mes étés dans la maison de famille. J’ai eu le temps de m’y ennuyer, alors je passais mon temps à fouiner dans la poussière du grenier.

Un « vrai » grenier, encombré de brics et de brocs d’un temps ancien dont les adultes parlaient avec nostalgie. Un grenier où s’entassaient les souvenirs: ceux des arrière-grands-parents et ceux de l’ancien commerce transformé en café par mes grands-parents. Pour les adultes, il n’y avait rien là-haut. Mais pour mes cousins et moi, c’était un véritable terrain de chasse au trésor!

Ca sentait bon la poussière et le bois vermoulu. Dans mon grenier, il y avait une vieille bicyclette, le globe de mariée de Mémé et même un torréfacteur. Des toiles d’araignées partout où mon regard se posait, des boites, des cadres, quelques sacs et les pommes de terre entreposées là pour la conservation. Le tout vaguement éclairé par une lucarne qui donnait un air peu rassurant à l’ endroit, du genre maison fantôme.

vieux_grenier_brocante

Pourtant je l’adorais ce grenier. Très vite, il est devenu un lieu de jeu. J’y aménageais un petit salon avec une vieille malle en guise de table et quelques caisses pour tout tabouret. J’y conviais mes cousins lors des banquets familiaux et nous y passions d’excellents moments à jouer à imiter les adultes, à nous raconter des histoires ou à nous faire peur. On adorait avoir peur, mais on évitait quand même de trop s’aventurer dans le recoin le plus sombre (pas fous les gamins!)

Depuis les vieux objets ont pour moi un goût d’enfance heureuse. Ils ressucitent les fantômes de personnes à qui ils ont pu appartenir. Quand j’y pense, c’est aussi de là que vient mon goût pour les films d’horreur!

Mais je sais que je ne suis pas la seule qui aime acheter les objets sur lesquels le vendeur a une petite anecdote. A l’occasion il faudra que je fasse un article sur les jouets vintage qui vous rendent certainement nostalgiques eux aussi.

D’ailleurs, tout le monde possède un tel objet, pas vous?


NB: petite dédicace à mes cousin(e)s, qui ont bien grandi depuis nos jeux d’enfants: à Julie, à Audrey, à Cécile, à Laure et à Pierre. Je vous aime fort.

2 Commentaires

  1. juju

    Très joliment écrit. Bravo !

    J'aime

  2. nous aussi on t’aime très fort!!! ce sacré grenier il fallait ruser pour y monter, lampe de poche ou bougies chipés dans les tiroirs de mémé et un par un sur la pointe de nos petits pieds on y grimpait et attention aux marches grinçantes qui pouvait tout faire capoter!!!!!
    merci pour ce bel article nos souvenirs nous reviennent… nostalgie, nostalgie!!!!

    J'aime

Par ici les commentaires!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :